Qui sommes-nous ?
 
 
Notre histoire
 
     
 
     
 
  En 1996 VINISSIME est créée par Philippe CATZ après un parcours de près de 15 ans à l'international.
Le premier client est EDF Rhône qui organisait une soirée Grands Comptes chez Paul BOCUSE à l'occasion de son cinquantenaire, pas mal pour une première !

En 2000, est créée une Start up Portail d'enseignement du vin par l'image avec l'arrivée prévue du Haut Débit. Un projet trop en avance pour l'époque, le haut débit arrivera beaucoup plus tard. VINISSIME redéploie ses activités sur la formation autour du vin destinée aux particuliers et sur le team-building et l'événementiel en milieu international.

En 2010 est créée la galerie Art & VIN dans les locaux de VINISSIME.
L'idée ? « Associer le beau et le bon dans un lieu chaleureux du quartier de la Butte aux Cailles. Ici c'est un petit village intra muros, comme celui de Montmartre, il a été épargné fin XIXème par le Baron Hausmann ».
Professionnels ou amateurs, peintres, sculpteurs, photographes, exposent des œuvres figuratives ou non, les vernissages sont toujours l'occasion de découvrir de beaux flacons.
 
     
     
  LA METHODE de dégustation R.A.G.Time
  Mise au point par Philippe CATZ, ni œnologue, ni sommelier, mais amateur, les dégustations des milliers de vins dans le monde entier souvent sous la conduite de professionnels anglo-saxons lui ont permis de forger une certaine façon de déguster.
Des cours d'analyse sensorielle à l'Université de Suze la Rousse, une des meilleures écoles de dégustation au monde, lui ont permis de valider ses acquis avec un éclairage nouveau. La synthèse de cette double approche anglo-saxonne par les cépages et française par les terroirs a donné naissance à la méthode R.A.G. Time.
 
     
     
  Interview de Philippe CATZ sur la méthode R.A.G.Time  
     
  Que signifie ce sigle R.A.G. Time ?  
     
  R. pour Robe du vin - A. pour Arômes du Vin – G. pour Goût du Vin et Time pour temps…
Le temps d'évaluation des qualités d'un vin à la dégustation est primordial. Quand vous visitez un salon de vin pour une journée par exemple, où sont présents une centaine de propriétaires, vous ne pouvez consacrer que quelques secondes à chaque vin pour vous faire une opinion.
Il faut donc apprendre à déguster à un certain rythme et de façon fiable, c'est le « Timing » de la dégustation. Dans le vignoble c'est pareil, on n'a pas trop le temps de s'attarder si on veut déguster chez plusieurs vignerons … Bien sûr, donner le temps au temps est également primordial quand on déguste une bonne bouteille entre amis et là, au contraire, on prend tout son temps… surtout s'il s'agit d'une grande bouteille qui révèle lentement un à un ses secrets…encore le temps…
 
     
  Quel est l'objectif de cette méthode ?  
     
  R. Parlons d'objectifs au pluriel si vous voulez-bien :

Premièrement, transmettre des principes fiables et simples, à mettre en œuvre à chaque dégustation. Ces principes serviront de base à une décision d'achat chez un vigneron ou un caviste, c'est donc important.

Deuxième objectif, fournir des repères gustatifs qui permettent de savoir pourquoi on aime ou pas tel vin, ce qui fait son harmonie, sa plénitude ou au contraire qu'il est déséquilibré quelque part et de savoir identifier la source de ce déséquilibre  du côté de l'alcool, du gras, de l'acidité, du sucre trop ou pas assez présents.

Troisième point, comprendre les associations de texture mets et vins, dictés par le style du vin, sa simplicité ou sa complexité… plus que par ses arômes qui dictent trop souvent la cuisine ou l'inverse. Enfin, c'est le plus difficile, transmettre des notions de « tactilité en bouche » permettant d'estimer de façon très grossière bien sûr, la durée de vie approximative du vin, de savoir si le déséquilibre momentané d'un vin dans tel ou tel domaine pourra s' »arranger » ou au contraire durer voire s'amplifier avec le temps.